Chargement
  • GREEN LIFESTYLE

    Ménage Green & pas cher

    Le ménage version green, zéro déchet et pas cher

    Un intérieur propre et sain grâce à des produits naturels et simples, retour aux temps de nos grand-mères qui révolutionnent le ménage actuel ! Mais d’abord, un petit état des lieux écologique et sanitaire des produits ménagers vendus actuellement comme des produits miracles…
    Bonne lecture !


    ✔ Etat des lieux

    A coup de pub et de slogans, on s’imagine que chaque saleté ou tache nécessite un unique produit, ou du moins que chaque pièce de la maison doit être nettoyée avec un seul type de produit « spécial salle de bain », « dégraisse la cuisine »… et ba c’est faux. Et en plus c’est dangereux pour la santé, et pour le milieu naturel, et c’est cher.

    Nocif pour la santé ?

    Et si on s’intéressait aux pictogrammes sur les produits ménagers : corrosif, toxicité aiguë, danger pour la santé, nocif ou irritant.

    On a vraiment ce genre de produits chez nous, et en plus on les utilise sur des surfaces que l’on touche, on les respire allégrement en les utilisant… Est-ce bien normal de devoir porter des gants et d’aérer quand on fait le ménage ? De devoir cacher les produits ménagers pour que les enfants ne les touchent pas ?

    Une grosse problématique liée à l’utilisation de ces produits est la pollution de l’air intérieur : « notez que certains polluants ne sont présents qu’à l’intérieur des logements et que leur concentration peut être jusqu’à 15 fois plus importante à l’intérieur qu’à l’extérieur » (OQAI).

    En effet, les produits ménagers conventionnels dégagent des composés volatils lors de leur utilisation : benzène, trichloréthylène, formaldéhyde… classés CMR (cancérogène, mutagène, reprotoxique).

    Eliminer toutes ces substances dangereuses de nos maisons est un véritable enjeu de santé publique.

    Nocif pour le milieu naturel ?

    – En phase de production :
    Les produits ménagers conventionnels sont issus de la pétrochimie et de la chimie de synthèse, ont un impact carbone important et ne sont pas ou peu biodégradables.

    – A l’utilisation / rejet :
    Pendant leur utilisation, les produits d’entretien sont évacués dans les canalisations et se retrouvent donc dans l’eau domestique destinée à être traitée en station d’épuration. Les traitements actuels de l’eau potable ne permettent pas d’éliminer les résidus chimiques de ces produits, qui se transforment en substances nocives :
    L’eau de javel, par oxydation de la matière organique, produit des organochlorés et chlorures, toxiques pour la faune et la flore et capables de remonter la chaine alimentaire.
    L’EDTA utilisé comme anti-calcaire a la capacité de fixer les ions par complexation. Les filtres des stations d’épuration ne sont pas adaptés pour retenir l’EDTA, les complexes d’EDTA-ion présents dans l’eau sont donc rejetés dans le milieu naturel et conduisent à la perturbation de l’écosystème.


    ↳ Les produits ménagers chimiques que l’on peut acheter en supermarché fragilisent les milieux aquatiques, peuvent être à l’origine de réactions cutanées et d’allergies et polluent notre air intérieur, pas joli-joli tout ça…

    Pour plus d’infos, 60 millions de consommateur a publié une enquête listant les substances toxiques des produits d’entretien, analysé par Le Monde.


    Retour sur les « méthodes de grand-mère »,
    meilleures pour la santé, pour l’environnement, pour le porte-monnaie, et tout aussi efficaces !


    ✔ Vers un ménage plus sain et plus économique : les produits de base

    Au quotidien j’utilise 3 produits de base qui me servent à nettoyer l’évier de la cuisine, le lavabo de la salle de bain, les sols… Les voici en détail 🙂

        Le bicarbonate de soude (= de sodium)

    🔎 Propriétés :
    Antibactérien, antimicrobien, antifongique, désinfectant, détachant
    On le trouve sous forme de bicarbonate alimentaire et de bicarbonate ménager (différence : pureté du produit). Personnellement j’utilise uniquement le bicarbonate alimentaire, même pour le ménage.

    💡 Utilisation :
    POLYVALENT

    Il peut s’utiliser de 2 façons :
    ▶ Seul – saupoudré sur la surface à nettoyer avec un peu d’eau pour former une pâte ou directement sur une éponge humide : pâte à récurer / détachant
    ▶ Associé au vinaigre blanc – à utiliser « sur le coup » parce que leur association rend le mélange neutre et inefficace si stocké en bouteille. L’association avec le vinaigre permet de faire « mousser » grâce à la création de gaz ce qui va aider à décoller la crasse. En pratique, je saupoudre le bicarbonate sur la surface puis j’asperge de vinaigre blanc dilué avec de l’eau et je frotte. Ex : joins, baignoire et lavabo encrassés, canalisations…

      ⇢ Cuisine / salle de bain : évier, frigo, plan de travail, lavabo, baignoire, douche – seul sur une éponge humide
      ⇢ Canalisations : désodoriser et nettoyer – 3 c.s. puis 6 c.s. de vinaigre blanc, laisser agir et faire couler de l’eau chaude
      ⇢ Linge / matelas : détacher – appliquer une pâte de bicarbonate + eau et laisser poser 30 min

    🔨 Origine / production :
    Le bicarbonate de soude est disponible naturellement dans les gisements de carbonate naturel présents en Egypte ou en Amérique du Nord. Il a longtemps été utilisé par les égyptiens pour leurs produits de beauté et d’hygiène. Actuellement, le bicarbonate est produit par une réaction chimique selon le « procédé Solvay », peu polluante et peu coûteuse, à partir de calcaire (CaCO3) et de sel gemme (NaCl).

    🌱 Impact sur l’environnement et la santé :
    Le bicarbonate est une molécule simple, non toxique pour la santé, biodégradable (il ne laisse pas de résidus persistants dans le milieu naturel), local (fabriqué en France, majoritairement dans l’Est) et économique.

       ~ Le vinaigre blanc (ou vinaigre d’alcool, vinaigre cristal)

    🔎 Propriétés :
    Détartrant, antibactérien, assouplissant

    💡Utilisation :
    POLYVALENT

    Inutile de l’utiliser pur, l’idéal est de le diluer dans un flacon aspergeur : 1/3 de vinaigre, 2/3 d’eau.
      ⇢ Salle de bain : nettoyer et détartrer (robinets, parois de douche) – vaporiser, frotter puis rincer
      ⇢ Cuisine : détartrer les appareils (cafetière, bouilloire…) – remplir d’un mélange eau/vinaigre, porter à ébullition puis rincer après avoir laissé poser
      ⇢ Cuisine : faire briller la robinetterie et l’évier de cuisine, sans laisser de traces – vaporiser sur les surfaces, rincer et passer un chiffon sec
      ⇢ Vitres / miroirs : vaporiser un mélange moitié vinaigre/moitié eau et frotter avec un chiffon sec

    A éviter sur le marbre car il dissout le calcaire !
    Petit tips pour l’odeur : même si l’odeur aigre ne persiste pas, pour parfumer le vinaigre naturellement, je fais macérer des épluchures d’agrumes quelques jours ou j’ajoute des gouttes d’huile essentielle.

    🔨 Origine / production :
    Le vinaigre blanc est composé d’eau et d’acide acétique. Il est produit par double fermentation à partir d’une solution d’eau et de mélasse issue du raffinage du sucre extrait de la betterave sucrière ou de la canne à sucre. En France, il est majoritairement produit à partir de betterave sucrière. Du fait du processus de fabrication simple et peu coûteux, le vinaigre blanc est vendu à bas prix, à partir de 50 centimes le litre !
    Le pourcentage (souvent de 8 à 10 %) indique le taux d’acidité et non pas le degré d’alcool.

    🌱 Impact sur l’environnement et la santé :
    Le vinaigre blanc est non toxique et biodégradable. Il n’émet pas de composés organiques volatils (COV) et ne pollue donc pas l’air intérieur.

       ~ Le savon de Marseille

    🔎 Propriétés :
    Dégraissant, nettoyant, détachant

    💡Utilisation :
    On trouve le savon de Marseille en bloc, à la découpe (en magasin vrac) ou en paillettes/copeaux.
      ⇢ Vaisselle : je frotte ma brosse sur le bloc de savon et le tour est joué !
      ⇢ POLYVALENT : les copeaux me servent à faire un mélange avec de l’eau chaude pour nettoyer les surfaces grasses (gazinière par exemple).

    Note : un bloc de savon de 100g dure une éternité, hyper économique !

    🔨 Origine / production :
    Le savon de Marseille traditionnel est composé de 72% d’huiles végétales (olive, coco) et de sel et soude. Pas de parfum, de colorant et de produit de synthèse.

    Note : il existe du savon de Marseille vert (huile d’olive) ou blanc (huile de palme). Le savon traditionnel est vert, c’est celui que j’utilise (pour éviter l’huile de palme aussi, pour des raisons éthiques et écologiques).
    Le procédé de saponification est réalisé en chaudrons, selon des méthodes traditionnelles en 5 étapes.
    A savoir : Le terme « Savon de Marseille » ne bénéficie pas d’appellation protégée. Certains savons dits « de Marseille » sont fabriqués à l’étranger et non en Provence et contiennent de la graisse animale et des additifs chimiques. L’authenticité est garantie par le label « Savon de Marseille » créé par l’Union des Professionnels du Savon de Marseille.

    Pour reconnaître le véritable savon de Marseille, je vérifie le pourcentage d’huiles végétales (72%), l’absence d’huile de palme (je choisis la couleur verte) et le label Ecocert.
    Un savon faussement « de Marseille » peut se révéler inefficace, merci la vaisselle toute grasse…

    🌱 Impact sur l’environnement et la santé :
    Puisqu’il ne contient pas de produits de synthèse, le savon de Marseille est non polluant, biodégradable et surtout hypoallergénique, aucun risque pour la peau à l’utiliser (je m’en sers comme savon pour le corps d’ailleurs).


    En bref, j’utilise ces produits dans la cuisine et la salle de bain pour les usages suivants :

    • Évier, plan de travail, lavabo : Bicarbonate saupoudré directement sur la surface humide ou sur mon éponge, je frotte puis je rince à l’eau. Ensuite, j’asperge du vinaigre blanc sur la surface, puis je l’enlève avec une éponge propre que je rince régulièrement. Je finis par essuyer avec un tissu sec pour bien faire briller.
    • Gazinière : Eau très chaude mélangée à un peu de vinaigre blanc pour décoller puis faire briller (je fais chauffer le mélange sur le feu dans une casserole). Si elle est trop grasse, j’utilise du savon de Marseille dilué dans de l’eau chaude.
    • Surfaces plus grasses (porte de frigo, micro-onde, plaques, placards…) : savon de Marseille en copeaux dilué dans l’eau très chaude et vaporisé sur la surface.
    • Autres surfaces : vinaigre blanc seul en vaporisateur

    Les produits plus spécifiques

    En cas de crasse incrustée ou de calcaire récalcitrant, j’utilise des produits un peu plus forts :

       ~ Les cristaux de soude 

    🔎 Propriétés :
    Dégraissant, désinfectant, détartrant (plus efficace que le bicarbonate mais plus corrosif)

    💡Utilisation :
      ⇢ Linge / tissus : pour détacher – avant lavage, laisser tremper quelques heures le linge dans de l’eau tiède avec quelques cuillères de cristaux de soude puis passer en machine.
    Les cristaux de soude permettent de dissoudre les éléments organiques (graisse, sang…), par un processus de saponification. Ils ne lavent pas mais ils détachent, l’utilisation d’un savon permet ensuite de nettoyer le tissu. Par exemple, je laisse tremper mes cotons démaquillants lavables dans de l’eau tiède avec des cristaux de soude, ensuite je n’ai plus qu’à les savonner et les rincer pour éliminer tous les résidus d’huile. Même chose avec les taches de sang.
      ⇢ Salle de bain : taches capricieuses (calcaire incrusté) / éliminer les bactéries (baignoire/bac de douche, carrelage mural) – mélanger 1 c.s. dans de l’eau chaude et appliquer sur la surface à nettoyer.
      ⇢ Cuisine : surfaces grasses très encrassées (grille et porte du four) – mélange cristaux + eau chaude, laisser poser plusieurs heures, nettoyer et rincer
      ⇢ Détartrer la machine à laver : ajouter une poignée de cristaux de soude dans une lessive.
      ⇢ Déboucher les canalisations : mettre 2 c.s., ajouter de l’eau bouillante, laisser reposer 1h puis faire couler de l’eau chaude.

    🔨 Origine / production :
    Il s’agit d’une espèce minérale naturelle (natrite) dont le procédé de fabrication est réalisé à partir de sel et de craie : c’est un produit obtenu en amont de la réaction chimique menant au bicarbonate.

    🌱 Impact sur l’environnement et la santé :
    Comme pour le bicarbonate, non toxique pour l’environnement. Précaution : les cristaux de soude ont un pH basique donc à utiliser avec des gants ou éviter le contact avec la peau.

       ~ Le percarbonate de sodium (= de soude)

    🔎 Propriétés :
    Détachant, blanchissant, désodorisant
    Pour remplacer le chlore et le phosphate contenus dans beaucoup de lessives industrielles et toxiques pour les rivières.

    💡Utilisation :
      ⇢ Linge : blanchir du linge grisé ou jauni – ajouter 1 ou 2 cuillères à soupe dans la machine à laver (programme à 40°C minimum)
      ⇢ Linge : nettoyer, détacher efficacement – mouiller la tache avec de l’eau tiède et appliquer du percarbonate, laisser poser puis laver en machine.

    🔨 Origine / production :
    Le percarbonate de sodium est un mélange entre le peroxyde d’hydrogène (= eau oxygénée) et les cristaux de soude qui se libèrent dans l’eau à partir de 40°C. Leur association permet de décupler les propriétés détachantes (dégraisse grâce à la soude et blanchit / désinfecte grâce à l’eau oxygénée).

    🌱 Impact sur l’environnement et la santé :
    Non polluant mais des précautions d’utilisation doivent être respectées (tenir éloigné du feu, mettre des gants…) pensez à les lire !

       ~ L’acide citrique

    🔎 Propriétés :
    Anti-calcaire, anti-rouille, détartrant puissant

    💡Utilisation :
      ⇢ Salle de bain : toilettes, robinet, pommeau de douche, paroi de douche… – dissoudre environ 2 cuillères à soupe pour 1L d’eau chaude, frotter et laisser agir 30 min si la surface est très entartrée.
      ⇢ Cuisine : nettoyer les fonds brûlés de casserole, détartrer la machine à café, la bouilloire – dissoudre 1 à 2 c.s. dans 1 L d’eau, remplir la bouilloire ou machine à café, faire chauffer et laisser poser avant de rincer.
      ⇢ Machine à laver : détartrer – verser 6 c.s. dans le tambour et lancer un cycle haute température (sans linge évidemment 😉 )

    🔨 Origine / production :
    L’acide citrique (présent naturellement dans le citron) est produit par voie biologique grâce à des cultures fongiques fermentées via un substrat comme la mélasse.

    🌱 Impact sur l’environnement et la santé :
    Biodégradable et non toxique pour l’environnement. Produit corrosif pour la peau et les muqueuses, bien lire les précautions d’emploi !

       ~ Le savon noir

    🔎 Propriétés :
    Nettoyant, puissant dégraissant

    💡Utilisation :
      ⇢ Sols : nettoyer – dilué dans l’eau chaude (environ 2 c.s. dans 3 L d’eau), sans rinçage
      ⇢ POLYVALENT : nettoyer et dégraisser les surfaces dans la cuisine, les placards… – comme le savon de Marseille mais sous forme liquide, à dilluer dans de l’eau chaude et placer dans un vaporisateur ou directement appliquer quelques gouttes sur une éponge humide

    🔨 Origine / production :
    Le savon noir a été fabriqué pour la première fois au Maroc, où il est encore largement utilisé en cosmétique. Il est obtenu à partir d’huile végétale (de lin ou d’olive) et d’olives macérées dans de la potasse et saponifié en chaudron. Son aspect épais et sirupeux est dû au fait de sa forte concentration en savon, d’où la nécessité de le diluer dans de l’eau.

    🌱 Impact sur l’environnement et la santé :
    Biodégradable, non toxique, hypoallergénique

     La terre de Sommières

    🔎 Propriétés :
    Absorbe le gras

    💡Utilisation :
      ⇢ Détacher à sec les taches de gras, vin, liquides divers sur la majorité des surfaces, surtout les surfaces poreuses (textiles, cuir, tissus, sols, meubles) : saupoudrer de la terre de Sommières sur la tache (soyez généreux), laisser poser plusieurs heures (idéalement une nuit entière) puis retirer la poudre en frottant doucement

    🔨 Origine / production :
    La terre de Sommières est issue de l’écrasage de montmorillonite, une argile (ce qui explique sa forte capacité d’absorption). La montmorillonite était expédiée par voie ferrée à partir de la gare de Sommières (Gard) à destination de l’usine de traitement, ce qui lui a donné son nom. Aucune protection d’appellation n’existe : la terre de Sommières que l’on peut retrouver maintenant ne provient plus du Gard, elle est extraite principalement du Maroc et connue sous le nom de « savon de Fez ».

    🌱 Impact sur l’environnement et la santé :
    Non nocif pour l’environnement (écologique, naturel) ni la santé


    Le kit de ménage

    ◆ Brosses vaisselle à tête rechargeable
    ◆ Vaporisateur
    ◆ Flacon en verre pour faire ses mélanges avec l’eau chaude
    ◆ Chiffons / vieux tissus
    ◆ Eponge végétale
    ◆ Bocaux (pour conserver les différents produits)
    ◆ Balai brosse
    ◆ Serpillière lavable
    ◆ Seau


    Où trouver les produits ?

    ⇢ Dans les magasins vrac : ex. Bulko à Lyon (venir avec ses bocaux), produits dispos en vrac et en tireuse (pour le vinaigre blanc et le savon noir)


    ⇢ En magasin bio (Biocoop…) : généralement emballés dans du kraft ou parfois dispo en vrac (bicarbonate)
    ⇢ Chez AromaZone
    ⇢ Dans certains supermarchés


    ➳ J’espère que cet article vous aura permis de connaître plus en détails les alternatives saines et écologiques au ménage, tout en faisant des économies 🌿

    On redécouvre le ménage sain, avec des produits respectueux de l’environnement et de la santé !

  • You may also like

    2 Commentaire

  • Répondre Anna 9 juin 2020 at 22:15

    Vraiment super, Marianne! Très util et informatif!

    • Répondre MarianneL 10 juin 2020 at 20:11

      Merci Anna ! J’ai voulu que ce soit le plus complet possible 🙂

    Laisser un commentaire